SENSTARTUPACT

Revenir

Article 6 : Organe de labellisation. ⇒ à revoir pour recours sur rejet labellisa

admin admin  •  23/08/2018  •    9 commentaires
labellisation-startup-713x475
labellisation-startup-713x475


Code de la proposition SEN-2018-08-20

L’organe de labellisation est composé de représentants d’institutions publiques et d’acteurs de l’écosystème de l’innovation

 

 

L’organe de labellisation est composé de représentants d’institutions publiques et d’acteurs de l’écosystème de l’innovation.

Nombre impair de sièges au sein de l’ organe, un représentant de la DER, un représentant de la DGID, un représentant de la Direction de l’ Economie Numérique ( MCTPEN) , un représentant des 3 opérateurs de téléphonie , une association de startup, 3 représentants de l’écosystème de l’innovation, un représentant de la Banque Mondiale

* les représentants de l’écosystème seront par désignés par vote

Il se réunit au moins une fois par trimestre et prend la décision sur la labellisation des startup.


Vous devez Se connecter ou S'inscrire pour laisser un commentaire.
  • Babacar Lô
    Babacar Lô  • 26/08/2018 23:39:41

    Les structure comme la DER peuvent disparaître avec un changement de pouvoir, la présence des opérateurs téléphonique n'est pas pertinent car ils peuvent disparaître eux aussi et d'autre opérateurs peuvent arriver, MCTPEN et la Banque mondiale aussi ne me parait pas très pertinent. Je pense qu'il faut juste mettre "L'organe de l'labellisation est composé de représentants de l'autorité publique et d'acteurs de l'écosystème nommés par decret"

    Aucune réponse
  • Laissa Mouen
    Laissa Mouen  • 01/09/2018 08:26:06

    L'organisation et le fonctionnement de l'organe de labélisation pourront être précisés ultérieurement par décret. Cet organe de labélisation pourra être composé de représentants de toute structure dont les avis, l'expertise, etc. seraient pertinents pour le développement de l'écosystème d'innovation.

    Aucune réponse
  • Karimou Ba
    Karimou Ba  • 27/08/2018 16:07:25

    Je rejoins Olivier Sagna, l'organe a mon avis doit etre une structure de l'état qui s'appuie sur tout organe, personne qu'il juge pertinent.. La présence des opérateurs téléphonique ou de la banque mondiale est à mieux dérangeante..

    Aucune réponse